Crédit du Maroc finance une centrale éolienne dans la région de Oualidia pour le compte du groupe Innovent

Le Maroc est résolument tourné vers la transition énergétique et en a fait aujourd’hui une véritable stratégie nationale sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Le Maroc, rappelons-le, vise à atteindre 52%(*) d’énergies renouvelables dans sa production d’électricité d’ici 2030.

Le développement de la finance verte est une volonté ancrée dans la stratégie du Crédit du Maroc. Depuis 2017, la banque s’est inscrite dans la lignée de la politique de sa maison mère, le Groupe Crédit Agricole SA, en faisant le choix d’être un acteur de référence sur les financements de la transition énergétique et en intégrant cette volonté dans son plan stratégique « TAJDID 2022 ».

Le Crédit du Maroc dispose aujourd’hui d’une large gamme de produits destinés au financement des énergies renouvelables.

Dans ce cadre, la banque a financé l’un des parcs éoliens privés au Maroc, pour le compte du groupe InnoVent, dans la région de Oualidia, à 200 km au Sud de Casablanca, sur la côte Atlantique. Implanté sur un domaine de 10 hectares, le parc éolien a injecté les premiers kilowattheures sur le réseau national de l’ONEE suite à la mise en service de sa première machine de 3 MW. Il atteindra sa pleine capacité de 36 MW à la fin du premier semestre 2021.

(*) le chiffre de 52% a été annoncé à Paris en 2015, dans le discours de sa Majesté le Roi Mohammed VI, adressé à la COP21.

Le projet a été réalisé dans le cadre de la loi 13-09. Il a permis à InnoVent de signer un contrat de vente d’électricité de type Corporate PPA avec STMicroelectronics, leader mondial de la fabrication des semi-conducteurs. Ce dernier s’est engagé à acheter, sur les 6 prochaines années, 100% de l’électricité produite par la centrale.

Ce financement vert a été réalisé en synergie avec deux entités du Groupe. D’une part Unifergie, filiale de Crédit Agricole Leasing et Factoring, en sa qualité de conseil et expert dans l’étude et la structuration de financements de projets d’énergies renouvelables. De son côté, la Caisse régionale Nord de France, en sa qualité de banquier d’InnoVent, a garanti une partie du financement.